Le parc naturel d'Odenwald

( avec les localités Breuberg, Michelstadt, Eulbach, Erbach, Amorbach, Ruine Wildenburg,
  Ernsttal, Walldürn, Buchen, Eberstadt, Adelsheim et leurs curiosités )


La forêt d'odenwald s'étend de Sud-Est de Darmstadt jusqu'à Heidelberg, de Lorsch à l'Ouest jusqu'à Miltenberg am Main à l'Est. Le Katzenbuckel [la montagne de bosse de chat] atteint 626 m de hauteur.


Le château Breuberg

Sur un sommet dans la vallée de Mümling, trône le château Breuberg. Il était construit par le cloître (monastère) du Fulda au 12ème siècle, pour administrer la région. Les baillis, régnants dès 1229 au château, s'appelaient de Breuberg. Si vous entrez le préchâteau par la porte construit en 1499, vous voyez les armoiries du comte de Wertheim qui possédait le château dès 1497. Dans le préchâteau, le musée d'histoire du château et de la région est installé. À l'étage qui est sur cela, il y a une salle des chevaliers avec un plafond de stuc qui appartient aux plus beaux en Allemagne. Le château principal avec le donjon et le portail roman suit. Au nord de la construction de la porte se trouve la "construction ancienne" soi-disant, avec le hall de fontaine (puits) construit 1560 et la chapelle avec une salle ordinaire sur laquelle se trouve un secteur résidentiel (de logement). Le hall supérieur avec une salle de fête / célébration de 1553 avec une belle pièce en saillie (un bel oriel) se joint. La monnaie et cuisine de château du 15ème siècle sont également (de même) encore bien reçues. Du château, vous avez une vue étendue sur les environs (la périphérie). Une auberge de jeunesse offre la possibilité de passer la nuit.

Photos et quelques informations
http://www.burg-breuberg.de/
http://www.breuberg.de


Michelstadt

Einhard, le conseiller et biographe de Charles le grand, recevait 815 de Ludwig der Fromme (Louis le Pieux) le finage Michelstadt qu'il transmettait 819 au cloître (monastère) du Lorsch. 1307 l'endroit était détruit, mais le château et la ville devient reconstruit par les Erbacher, cette fois avec une fortification. L'église paroissiale protestante, une basilique tardive-gothique, à trois nefs, était construit et élargi dans plusieurs étapes dès 1461. À l'intérieur de l'église, vous trouvez les monuments funéraires (de tombe) de la famille d'Erbach. La bibliothèque avec plus de 2000 livres en partie très précieux est installée dans l'étage supérieur de la tour. La place du marché est possédée (maîtrisée) par l'Hôtel de ville de charpente de l'année 1484. Le hall ouvert dans le rez-de-chaussée servait comme un marché couvert et pour des procès (des débats judiciaires). De l'autre côté de l'Hôtel de ville (mairie) se trouve la fontaine (le puits) de marché de 1575 avec des attributs de Justitia du 18ème siècle. La place du marché a autant de charme charmant et fabuleux que Michelstadt est devenu l'incarnation (l'archétype) du romantisme de petite ville ancien allemand. Des trouvailles celtiques et romaines sont exposées au musée de la forêt d'Odenwald dans l'ancien château. Dans le quartier Steinbach, est la basilique d'Einhard, une d'églises karolingiennes les plus considérables (importantes) en Allemagne et une des constructions d'église les plus vieilles au nord d'Alpes (le 9ème siècle précédent). Hors de Michelstadt se trouve dans un parc le château Fürstenau, un ancien château d'eau avec quatre tours de coin puissantes que l'archevêque du Mayence faisait construire autour de l'année 1300 à la petite rivière Mümling.

Photos et quelques informations
http://www.cityalbum.de/germany/michelstadt.htm
http://www.michelstadt.de


Excursion au jardin à l'anglais d'Eulbach

8 km à l'est de Michelstadt, se trouve sur une colline le pavillon de chasse des comtes d'Erbach avec un parc en style anglais. Dans le grand parc se trouvent des groupes de vieux arbres, d'étangs avec des nénuphars et des plantes exotiques. Puisque le violon d'Ingres du comte Franz d'Erbach était l'archéologie - le Limes longeait ici - des pièces déterrées (excavées) de ce rempart de la défense, qui étaient assemblées à une ruine artificielle, sont à voir. On a arrangé plusieurs grands corraux zoologique dans lesquels des chevreuilles, des cerfs, des cochons sauvage et des bisons d'Europe vivent.

Photos et quelques informations
http://de.wikipedia.org/wiki/Eulbacher_Park
http://www.gg-online.de/html/englischer_garten.htm


Erbach

Dans l'endroit, avaient les "Schenken" d'Erbach (1095 mentionnés pour la première fois) leur domicile. Autour de leur château d'eau tardif-roman, dans une île de Mümling situé, apparaissait alors au 14ème siècle une agglomération qui était mentionnée 1321 pour la première fois comme la ville. A partir de 1748 résidaient ici les comtes d'Erbach-Erbach. Ils reconstruisaient le château d'eau, seulement le donjon (autour de 1200) s'arrêtait. Ce que la chasse était un hobby de qui d'Erbachs, est à reconnaître dans les locaux du château. Par exemple, dans la cage d'escalier est de voir une collection des cornes et des bois, qui se base sur l'intérêt naturaliste du comte Franz I de Erbach-Erbach. En plus, il y a une chambre de fusil et une galerie de cerf. On a aussi arrangé un musée de chasse d'Africain. Il est redevable au comte Franz I. d'Erbach-Erbach, que la ville est connu du monde entier comme un centre de l'ivoirerie. En 1783 on commençait par cet artisanat. Ils peuvent regarder aux sculpteurs au musée d'ivoire Allemand à leurs travaux. Cependant, ce sont traités, à cause de la protection d'espèces, les dents du mammouth sibérien. On a exposé d'oeuvres d'art de tout le monde, du moyen-âge jusqu'au 20ème siècle. Dans le "Städtel", la cité historique, sont encore à visiter (regarder) certaines vieilles "Burgmannenhöfe [cours d'homme de château]", plus âgé parmi ceux-ci est le Templerhaus du 15ème siècle.

Photos et quelques informations
http://www.erbach.de
http://www.schloss-erbach.de


Amorbach

Cette ville est un coffret à bijoux (une boîte de bijoux) d'architecture baroque, et toute la cité se trouve sous la protection des monuments. Les petites ruelles courbes de pavé, les maisons à colombage restaurées, l'Hôtel de ville (mairie), d'églises et restes d'un rempart (d'une paroi urbaine). Dans l'église d'abbaye d'Amorbach, vous voyez un des plus grands de quatres orgues baroques de l'Europe. Aussi la "Salle Verte (le hall vert)" et la bibliothèque frühklassizistische de l'ancienne abbaye de bénédictin sont remarquables. Le Templerhaus appartient aux maisons à colombage les plus âgées d'Allemagne (1291). Dans la collection "Berger", sont exposées 2500 théières du monde entier, d'images de Picasso, Miro, Chagall, Haring, Christo et d'autres ainsi que 500 vieilles et nouvelles poupées d'artiste ainsi que des maisons de poupée.

Photos et quelques informations
http://www.cityalbum.de/germany/amorbach.htm
http://www.amorbach.de


Excursion: La ruine Wildenburg

Le château en ruine est à atteindre d'une part sur un chemin touristique d'Amorbach via le Pulvermühle [moulin de poudre] et d'autre part via Buch dans le val de Mud (environ deux heures). On suppose que le château fort Wildenburg servait comme le modèle pour le château fort Gralsburg Munsalvasch dans "Parzival" (terminé autour de 1210). Wolfram d'Eschenbach vivait lors d'une invitation (en tant qu'un invité) des messieurs nobles de Dürn sur Wildenburg. Au 14ème siècle le château fort était endommagée par un tremblement de terre (séisme) et était détruit au cas de la guerre (la révolte des rustauds) des paysans 1525.

La ruine Wildenberg (Kirchzell)


Excursion: La vallée Ernsttal

L'endroit est un point de départ pour une randonnée jusqu'au château Waldleinigen que les princes d'Amorbach et de Leiningen faisaient construire ici au 19ème siècle. Le style de construction est une imitation du gothique anglais, car les princes étaient apparentés avec la maison royale dans l'île Grande-Bretagne. Aujourd'hui, le château est utilisé comme un sanatorium. Un chemin court en pied dirige à Breitenbuch avec un petit parc de gibier et une réserve des cochons sauvage.

Photos et quelques informations
Le Château Waldleiningen


Walldürn

Au lieu, il y a une collection de l'ivoireries: entre autres vous pouvez regarder (voir) des reliefs, des sculptures (plastiques) et d'armoires de relique dans le Pfarrheim (la maison de cure) de la fondation "à l'augmentation de la renommée (gloire) du miracle de sang saint". Dans l'église de pèlerinage baroque "Zum heiligen Blut [au sang saint]" un prêtre renversait au 14ème siècle le calice (la coupe) avec le vin de liturgie oecuménique. Le vin rouge formait sur la toile de lin les contours du crucifié, entouré d'onze têtes de Christ. La toile de lin est gardé dans une armoire argentée (en argent) à côté de "l'autel de saint sang" de 1626. Le miracle était officialisé par le pape Eugen IV. La ville vit sur le pèlerinage, cela manifeste aussi le musée de pèlerinage dans la demeure patricienne "Zum Güldenen Engel [Chez l'ange doré]". La ville est surplombée) par la basilique de pèlerinage baroque du grès rouge, qui est entourée par des maisons à colombage. Les environs appâtent avec des chemins touristiques, le chemin touristique du limes, le parc giboyeux dans la Marsbachtal [la vallée de ruisseau de Mars].

Photos et quelques informations
http://www.cityalbum.de/germany/wallduern.htm
http://www.wallduern.de


Buchen

L'archevêque de Mayence (Mainz) a acheté à 1309 la petite ville fortifiée aux messieurs de Dürn. Dans la cave administrative de Kurmainz (la "construction en pierre" dans la rue Kellereistrasse 25-29) est hébergé le musée du district badoise-franconienne (en étendue de l'espace badois-franconien) avec les plus grosses collections ethnologiques. Une tour de porte, des maisons à colombage et l'hôtel de ville avec un perron (18ème siècle) donnent le "flair moyenâgeux". La colonne de la Vierge Marie, une des nombreuses madonnas dans le "pays des Madonnas", rappelle à l'épidémie de peste de 1753. D'autre part montre la figure en pierre "Blecker", qui est possée à la tour de porte, son derrière - une indication sur le carnaval de Buchen.

Photos et quelques informations
http://www.cityalbum.de/germany/buchen.htm
http://www.buchen.de
Le district-musée Buchen


Excursion: La grotte d'Eberstadt

Dans une distance de 6 km de Buchen, vous pouvez visiter la grotte située dans le quartier Eberstadt. Elle a été découvert en 1971 lors des dynamitages dans une carrière. Dans la caverne, il y a des stalactites, des stalagmites et des formations de concrtion. Aussi un lac souterraine s'est accumulé entre eux. Le tout est à admirer sur un réseau sentier de 610 m de longueur. Toute l'année, il y a une température de 11°C et une humidiité de l'air de 95%.

http://www.tropfsteinhoehle.eu/en/stalactite_cave.html


Adelsheim

Le sous-château était au 14ème siècle un château entouré d'eau et était habité par les chevaliers impériaux d'Adelsheim. Le supérieur château on a construit 1504. Dans l'église de Jakob de style gothique tardif vous trouvez les monuments funéraires des chevaliers impériaux d'Adelsheim. Dans l'endroit lui-même, il y a à voir des maisons à colombage baroques et restes (parts) de l'installation de défense du Moyen-Age.

http://www.adelsheim.de